Diagnostic des risques d'exposition au plomb

Le diagnostic plomb, obligatoire en cas de vente ou de location d'un bien construit avant le 01/01/1949, permet de localiser sa présence dans les peintures.


Agenda diagnostic plomb

Le cadre règlementaire

Le diagnostic PLOMB ou CREP s'applique à tout ou partie d'un bien à usage d'habitation construit avant 1949, à la vente ou la location. Il concerne aussi les parties communes d'immeubles collectifs d'habitation et les bâtiments avant travaux ou démolition. Inclus au dossier de diagnostics techniques obligatoires (Art. L.271-4 du Code de la Construction et de l'Habitation), il répond aux dispositifs prévus aux articles L.1334-5 et suiv. du Code de la Santé Publique. La méthodologie et la forme du rapport sont régis par la norme NF X46-030. Sa durée de validité, en cas de mesures supérieures au seuil, est de 1 an pour la vente, 6 ans pour la location.

Connaissez-vous vraiment tout sur le diagnostic plomb?

idée reçue n°4 Idée reçue n°4 :

"Mon ancien diagnostic plomb était positif mais j'ai repeint les portes, il est donc inutile d'en refaire un !"

Rappelons tout d'abord les risques causés par le plomb !
Le saturnisme est une maladie grave (surtout pour les enfants) qui altère le développement du cerveau, la croissance, la fertilité et la motricité. Voila pourquoi le diagnostic plomb, en cas de mesures positives, a une validité d'un an en cas de vente et de 6 ans pour la location.
En fait, la peinture au plomb, très fréquemment utilisée par le passé pour ses propriétés hydrofuges ou antirouille pénètre profondément les supports qui en gardent souvent une trace. Cette dernière devra être inférieure à une valeur plancher règlementaire pour être considérée comme sans danger. Seul un appareil à fluorescence X pourra mesurer cette valeur même en cas de couches successives ou de légers décapages. Le diagnostic devra donc être renouvelé jusqu'à ce que toutes les mesures soient négatives.

A quoi sert ce diagnostic ?

Peinture au plomb très dégradée dans un escalier     ©Reproduction interdite

Le diagnostiqueur doit constater la présence de plomb dans les revêtements, leur état et mesurer sa concentration afin de déterminer les risques d'exposition. Il relève également la présence de facteurs de dégradation du bâti pouvant affecter la sécurité ou la santé des occupants. Les canalisations ne sont pas concernées.