DPE - Diagnostic de performance énergétique

Le nouveau DPE permet d'attribuer à un bien immobilier en vente ou en location (logement, locaux commerciaux, etc..) une étiquette conventionnelle énergétique et de rejet de gaz à effet de serre. Il doit être établi selon un modèle de rapport imposé par arrêté et comportant plusieurs pages et en aucun cas, les seules étiquettes de résultats ne constituent un DPE.


Agenda diagnostic de performance énergétique

Le cadre règlementaire

dpe Le DPE ou diagnostic de performance énergétique ne concerne que les bâtiments disposant d'un moyen de chauffage. Il est inclus au dossier de diagnostics techniques obligatoires (L.271-4 du Code de la Construction et de l'Habitation) et indique un niveau de consommation énergétique et d'émissions participant au réchauffement climatique sur 2 étiquettes formatées (Art. L.134-1 à L.134-5, R.134-1 et suiv. du CCH). Les calculs conventionnels et le modèle du rapport, spécifique selon le type de transaction (vente, location) et de constructions (habitation, local commercial, bâtiment public, neuf) sont strictement réglementés. Les résultats figurent sur les annonces immobilières depuis le 01 janvier 2011. Sa durée de validité est de 10 ans.

Connaissez-vous vraiment tout sur le diagnostic DPE ?

idée reçue n°3 Idée reçue n°3 :

"Quand on voit les résultats du DPE dans certaines annonces, on se dit que ce n'est pas très sérieux !"

En vérité, tout dépend de quoi on parle !
Il faut évidemment dissocier la méthode de calcul de la façon dont un diagnostiqueur l'emploie. Imaginons que le technicien passe le temps nécessaire à sa réalisation et ne se contente pas de quelques vagues questions ou de renseignements téléphoniques, ce qui est interdit et donc inimaginable. La méthode 3CL est certes imparfaite, mais elle permet de classer un bien sur une échelle standardisée en fonction d'éléments constructifs ou d'équipements, de leur rendement, de la vétusté. Hélas, on voit encore parfois des biens anciens et mal isolés classés C sur certaines annonces !... Alors qu'en est-il des résultats du DPE ?...Peut-on vraiment leur faire confiance ?
Chez Abitalis, l'expertise énergétique fait partie de nos métiers et nous prenons grand soin de ce diagnostic.
Certains pensent (à tort) qu'un DPE enjolivé favorise une transaction. En fait, il amènera les acquéreurs potentiels ou les locataires bien informés à mettre en cause votre honnêteté et à exiger de vérifier vos factures énergétiques. Alors, prenez le temps de choisir et évitez les diagnostiqueurs "maison" imposés par votre intermédiaire et préférez plutôt des professionnels indépendants, donc soucieux de la qualité et de votre tranquillité. Méfiez-vous également des prix dérisoires ou trop bas qui ne reflétent que le prix de la négligence ou pire de l'incompétence, dont vous restez le garant vis à vis de la loi. A noter que la fiabilité de la méthode et des logiciels est fortement encadrée depuis le 01 avril 2013 et que chaque rapport est transmis à l'ADEME pour un usage statistique.

A quoi sert ce diagnostic ?

"Isolant mal posé, argent à coup sûr gaspillé !"             © Reproduction interdite

Le diagnostiqueur doit utiliser un logiciel évalué par l'ADEME-CSTB qui détermine, après calculs appliqués à la surface habitable, le niveau de consommation énergétique conventionnelle d'un bien ainsi que son impact sur les émissions de GES. Il doit vérifier sur site les éléments constructifs, les équipements et auxiliaires destinés à l'isolation, la ventilation, la régulation, le chauffage et la production d'eau chaude sanitaire. En certains cas, les calculs sont établis sur des relevés de consommations réelles facturées, notamment pour les biens construits avant 1948. Les bases de calculs énergétiques ont été entièrement revues et sont applicables à compter du 01/04/2013.