Diagnostic de l'installation électrique

Le diagnostic électrique des installations privatives réalisé en cas de vente des locaux d'habitation permet de lister les anomalies pouvant engendrer des incidents et accidents.
Agenda diagnostic électricité

Le cadre règlementaire

règlementation diagnostic électrique avant vente en Mayenne Le diagnostic technique ELECTRICITE concerne les biens d'habitations en vente, disposant d'une installation électrique de plus de 15 ans. Il est inclus au dossier de diagnostics techniques obligatoires (Art. L.271-4 du Code de la Construction et de l'Habitation). Il répond aux dispositifs de repérage détaillés aux articles L.134-7 et R.134-10 et suivants du même code. Bien que la méthodologie et la forme du rapport soient strictement encadrés par la norme NF XP C16-600, le diagnostic ne constitue pas un contrôle de conformité de l'installation. Sa validité est de 3 ans.

Connaissez-vous vraiment tout sur le diagnostic électrique ?

idée reçue n°5 Idée reçue n°5 :

"Si le diagnostic révèle des anomalies, je n'ai pas l'obligation de les faire réparer avant la vente !"

Un diagnostic sérieux peut en effet réveler des anomalies liées soit à la qualité de l'installation, soit à la sécurité des personnes, mais les travaux ne sont effectivement pas obligatoires ni pour le vendeur, ni pour l'acquéreur.
Toutefois, le bon sens doit l'emporter et certaines anomalies risquent de causer des incidents (incendies électriques) ou pire, de graves accidents (prise de terre absente, volumes de protection en pièces d'eau non respectées, etc...). Un bon rapport de diagnostic vous éclairera sur la nature des risques. Une réparation n'est pas forcément couteuse si on la prévoit de manière préventive et responsable et si on la confie à un professionnel qualifié...

A quoi sert ce diagnostic ?

diagnostic electrique abitalis
Conducteurs vétustes et risques d'électrocution             © Reproduction interdite

Le diagnostiqueur doit relever sur l'installation privative d'électricité du logement, selon une grille normative précise, les anomalies en matière de sécurité (terre, différentiel, protection des volumes en pièces d'eau).